bibliographie, HISTORIOGRAPHIE DE LA SHOAH

 

Arrestation de civils juifs par les troupes allemandes après le soulèvement du ghetto de Varsovie (1943)

La "Solution finale" était le nom de code nazi pour la destruction délibérée, programmée, des Juifs d'Europe

SOMMAIRE

Retour à la page d'accueil

LA NUIT DU MONDE

CHRONOLOGIE DE LA DÉPORTATION, La mise en place du génocide juif

LA NUIT DE CRISTAL

DE L' ANTISÉMITISME A L' ÉTAT GÉNOCIDAIRE NAZI. LES RESPONSABLES DE LA SOLUTION FINALE

Les pogroms

LA SOLUTION FINALE DE LA QUESTION JUIVE

NOMBRE DE VICTIMES DE LA SHOAH

LES GHETTOS SOUS LE TROISIEME REICH

L' EXTERMINATION DES JUIFS : LA SHOAH PAR BALLES

  LES PRINCIPAUX CAMPS DE CONCENTRATION ET CAMPS D' EXTERMINATION

LE CAMP D'EXTERMINATION D'AUSCHWITZ-BIRKENAU

LA SÉLECTION A AUSCHWITZ-BIRKENAU

LES COMMANDOS DES FOURS CRÉMATOIRES

LES CHAMBRES A GAZ

LE MEURTRE DES ENFANTS

LES MÉDECINS DE LA MORT

RÉVOLTE JUIVE DANS LES GHETTOS DANS LES CAMPS

LE SOULÈVEMENT DU GHETTO DE VARSOVIE

LA LIBÉRATION DES CAMPS

TÉMOIGNAGES DE VICTIMES AUTOUR D'AUSCHWITZ ET DE LA SHOAH

LE LIVRE NOIR : TEXTES ET TÉMOIGNAGES

TÉMOIGNAGES NAZIS SUR LES MASSACRES DES POPULATIONS JUIVES

YAD VASHEM : LIEU DU SOUVENIR DES MARTYRS ET DES HÉROS  DE LA SHOAH

LES JUSTES DE FRANCE

Les crimes contre l'humanité

 NÉGATION DE LA SHOAH

DÉFINITIONS ET ÉTUDE DU GÉNOCIDE

COMMENTAIRES SUR LE PHÉNOMÈNE GÉNOCIDAIRE

GOUVERNEMENT ET GÉNOCIDE

PRÉVENTION DES GÉNOCIDES

LE système d'alerte avancée pour les génocides 

Eugénisme et génocide

TECHNOLOGIE ET GÉNOCIDE

PSYCHOLOGIE ET PSYCHOSOCIOLOGIE DU GÉNOCIDE

LANGAGE ET GÉNOCIDE

RESSOURCES AUDIOVISUELLES SUR LA SHOAH : FILMS, DOCUMENTAIRES, CONFERENCES

LA PHILOSOPHIE, LA THÉOLOGIE FACE A LA SHOAH

ART ET SHOAH

BIBLIOGRAPHIE, HISTORIOGRAPHIE DE LA SHOAH

SITES CONSACRÉS A LA SHOAH

 Gérard Méchoulam Fondateur et directeur éditorialiste. Tous droits réservés

 

 

Arendt Annah . Eichman à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal, Paris, Gallimard, 1966, Folio, 1991.  Le système totalitaire, Paris, Ed. du Seuil, Coll "Point Politique", 1972.   Auschwitz et Jérusalem, Presses Pocket Agora, 1993.

Aroneau Eugène, Le crime contre l'humanité, Paris, Dalloz, 1961.

Antelme Robert, L'espèce humaine. Gallimard. 1966.

Adorno Theodor,  Minima moralia. Réflexions sur la vie mutilée, Payot, 1991.

Agamben, Ce qui reste d’Auschwitz, Rivages/poche 2003.

Améry Jean, Par delà le crime et le châtiment. Essai pour surmonter l'insurmontable, 1966, Actes Sud, 1995.

Bayle, Dr François, Croix gammée contre le Caducée. Imprimerie Nationale. François  Bayle, 1950.

Bérarida François, dir., La politique nazie d'extermination. Albin Michel. 1989.

Bérarida François, Le génocide et le nazisme. Presses Pocket. 1992.

Bensoussan Georges, Auschwitz en Héritage ? Paris, 1001 Nuits, 1999.

Billig Joseph, L'Hitlérisme et le système concentrationnaire, PUF, 1967.

Bossy Jean-François,  La philosophie à l’épreuve d’Auschwitz, Les camps nazis, entre mémoire et histoire, Ellipses, 2004.

Bulawko Henri, Les jeux de la mort et de l’espoir ; Auschwitz, cinquante ans après, Montorgueil, 1993.

Burrin Philippe, Hitler et les Juifs ; genèse d'un génocide. Le Seuil, 1989.

Fackenheim Emil, Penser après Auschwitz, Le Cerf, 1986.  La Présence de Dieu dans l'histoire, Verdier, 2003

Finkielkraut Alain.  La Mémoire vaine. Du crime contre l'humanité, Gallimard 1989, réédition Folio-essais

Bédarida François, Le génocide et le nazisme. Presses Pocket, 1972.

Bernadac Christian, Les médecins maudits. France-Empire, 1967.

Burrin Philippe, Hitler et les juifs. Genèse d'un génocide, Paris, Ed du Seuil, 1989.

Browning Christopher R,  Des hommes ordinaires . Le 101e bataillon de réserve de la police allemande et la solution finale en Pologne. Paris, Les Belles Lettres, 1994.

Charny Israëli, Le livre noir de l'humanité. Encyclopédie mondiale des génocides. Toulouse, Privat, 2001.

Cohen Asher, La Shoah, Cerf, 1990.

Déportation La. Réalisé par la fédération des Déportés et Internés Résistants et Patriotes. Editions (F.N.D.I.R.P),1985.

Edelman Marek, Mémoires du ghetto de Varsovie, Témoignage-Piccolo, Paris, Liana Levi, 2002.

Ehess, L'AAlemagne nazie et le génocide juif. Gallimard/Le Seuil. 1985.

Franck Anne, Le journal d'Anne Franck. Calmann-Lévy, 1963.

Fleming Geralds, Hitler et la solution finale, Paris, Julliard, 1988.

Gray Martin, Au nom de tous les miens. Robert Laffont, 1971.

Garbarz Moshé, Un survivant Auschwitz-Birkenau, 1942-1945, Ramsay, 2006.

Goldhagen Daniel Jonah, Les  bourreaux volontaires d'hitler, Seuil, 1998.

Gradowski Zalmen, Au coeur de l'enfer : Témoignage d'un Sonderkommando d'Auschwitz, Editeur : Tallandier, 2009.

Grossmann Vassili, L'Enfer de Tréblinka. Arthaud, 1945.

Grossmann Vassili, Vie et destin, Paris, Julliard/ L'Age d'Homme,1983.

Grossmann Vassili et Ilya Ehrenbourg, Le livre noir. Solin, Actes Sud, 1995.

Grosser Alfred, Le crime et la mémoire. Paris, Flammarion, 1989.

Guedj Joël, Introduction à l'histoire de la shoah, Imago, 2010.

Guterman Simha, Le Livre retrouvé, édition française traduite du yiddish, 1991; 10-18, 2001.

Hilberg Raul, La destruction des juifs d'Europe, Paris, Fayard, 1988.

Hilberg Raul, Holocauste, les sources de l'histoire, Gallimard, 2001.

Hilberg Raul, Exécuteurs, victimes, témoins ; La catastrophe juive 1933-1945, Gallimard, 1994.

Hillel Marc, Au nom de la race. Paris, Fayard, 1975.

Hoess Rudolf, Le commandant d'Auschwitz parle. La Découverte, 1995.

Jankélévitch Vladimir, L'imprescriptible. "Point-Seuil", 1996.

Jankélévitch Vladimir , L'Imprescriptible, Seuil, 1986.

Jonas Hans, Le concept de Dieu après Auschwitz, 1984.

Ka-Tzetnik 135633, Les visions d'un rescapé ou le syndrome d'Auschwitz. Hachette, 1990.

Kalfa Ariane, La Force du refus : philosopher après Auschwitz, L’Harmattan, 1995.

Klarsfeld Serge, Vichy-Auschwitz, 2 vol. Fayard, 1983-1985.

Klee Ernst, La médecine nazie et ses victimes. Solin et Actes Sud, 1999.

Kogon Eugen, L'enfer organisé. La Jeune Parque, 1947. "L'état SS". Editions du Seuil, 1970.

Kogon Eugen, Hermann Langbein et Adalbert Rückerl, Les chambres à gaz, secret d'Etat, Paris, Ed de Minuit, 1984.

Laqueur Walter, Le terrifiant secret. La "solution finale" et l'information étouffée, Paris, Gallimard, 1981.

Langbein Hermann, Hommes et femmes à Auschwitz. Editions " 10/18", 1994.

Lawton Clive.A, Esch Jean, Histoire de la Shoah : de la discrimination à l'extermination, Gallimard 2003.

Lifton Robert Jay, Les médecins nazis. Robert Laffont, 1986.

Levi Primo, Si c'est un homme. Julliard, 1987.

Levi Primo, La Trêve, Le Livre de Poche, 2003.

Littell Jonathan, Les Bienveillantes, Gallimard, 2006.

Loinger Georges, Sabine Zeitoun, Les résistances juives pendant l'occupation, Albin Michel, 2010.

Marrus  Michael, L'holocauste dans l'histoire, Paris, Eshel, 1990.

Mayer Arno. La "Solution finale" dans l'histoire. La Découverte, 1990.

Merle Robert, La mort est mon métier . Gallimard, 1952.

Miklos Nyizli, Médecin à Auschwitz. Julliard, 1961.

Mendelsohn Daniel, Les disparus, Flammarion, 2007.

Manvell Roger et Fraenkel Heinrich, Le crime absolu. Stock, 1968.

Melha Alain, Les Morts vivent à Auschwitz, Transbordeurs, 2005.

Müller Filip,  Trois ans dans une chambre à gaz d’Auschwitz, Pygmalion, 1997.

Neher André, L'Exil de la Parole, du silence biblique au silence d'Auschwitz, Paris, Seuil, 1970.

Nyiszli Miklos, Médecin à Auschwitz, Julliard, 1973 et Editions J'ai lu.

Ogorreck Ralf, Les Einsatzgruppen. les groupes d'intervention et la genèse de la solution finale, Paris Calmann-Lévy, 2007.

Ombrosi Orietta, Le crépuscule de la raison, Adorno, Horkheimer, Levinas et Benjamin à l’épreuve de la Catastrophe, Hermann Philosophie, 2007

Pankiewicz Tadeusz, La Pharmacie du ghetto de Cracovie, Paris, Actes Sud, 1998.

Paxton Robert, La France de Vichy, Editions du Seuil, 1973.

Père Patrick Desbois, Porteur de mémoires : Sur les traces de la Shoah par ballesEditeur : Michel Lafon (20 septembre 2007).

Pollack Mickaël, L'Expérience concentrationnaire, essai sur le maintien de l'identité sociale, Paris, Métailié, 1990.

Polakiof Léon, Auschwitz, coll. Archives, Julliard, 1964.

Poliakof Léon, Le procès de Jérusalem, Calmann-Lévy, 1963. "Auschwitz", Julliard, 1964.

Poliakof Léon, Les totalitarismes au XXe siècle. Paris, Fayard. 1975.

Poliakof Léon, Bréviaire de la haine : Le Troisième Reich et les Juifs, Paris, Calmann-Lévy, 1951.

Prazan Michaël, Einsatzgruppen : sur les traces des commandos de la mort nazis, Essai, Seuil, 2010.

Rashke  Richard, Les évadés de Sobibor, Presses de la Renaissance, 1983.

Rauschning Hermann, Hitler m'a dit, Coopération, Paris, 1939.

Richard Guy, L'histoire inhumaine. Massacres et génocides des origines à nos jours, Paris, Armand Colin, 1992.

Emmanuel Ringelblum, Chronique du ghetto de Varsovie. Janvier 1940-décembre 1942, Paris, Robert Laffont, 1978

Rousset David, Les jours de notre mort, Hachette Littératures, coll. Pluriel, 2004.

Rhodes Richard,  Extermination : la machine nazie. Einsatzgruppen, à l'Est 1941-1943, Paris, Autrement, 2004 ((en) 2002)

Schwartz-Bart André, Le dernier des justes, Le Seuil, 1959.

Semprun Georges, Le grand voyage, Gallimard, 1963.

Sereny Gitta, Au fond des ténèbres, Denoël, 2007. Entretien avec Franz Stangl, ancien commandant des camps d’extermination de Sobibor et Treblinka en Pologne.

Steiner Jean-François, Tréblinka, Fayard, 1946.

Sperber Manès, Qu'une larme dans l'océan, Calmann-Lévy, 1952.

Szpilman Wladyslaw , Le Pianiste, Robert Laffont, Paris, 2001.

Ternon Yves, L'Etat criminel Les génocides au XXe siècle. Seuil, 1995.

Ternon Yves, Réflexions sur le génocide," Les minorités à l'âge de l'Etat-nation", Paris, Fayard, 1985.

Ternon Yves et Socrate Helman, Histoire de la médecine SS : le mythe du racisme biologique, Tournai, Casterman, 1969.

Tillon Germaine, Ravenbrück, Seuil, 1973.

Traverso Enzo, L'Histoire déchirée, essai sur Auschwitz et les intellectuels, Paris, Cerf, 1997.

Trigano Shmuel, Penser Auschwitz, Paris, Pardes-Cerf, 1989.

Vercors, La bataille du silence, France-Empire, 1967.

Vidal-Naquet Pierre, Les assassins de la mémoire, Paris, La Découverte, 1987.

Wellers Georges, Les Chambres à gaz ont existé, Gallimard, 1981.

Welzer Harald,  Les exécuteurs. Des hommes normaux aux meurtriers de masse, Paris, Gallimard, 2007.

Wiesel Elie, Le Testament d'un poète juif assassiné, Seuil, 1980.

Wiesel Elie, Le Jour, Seuil, 1961.

Wiesel Elie, Le Chant des morts, Seuil, 1966

Wiesenthal Simon, Les assassins sont parmi nous, Stock, 1967.

Wieworka Annette, Déportation et génocide, Entre la mémoire et l'oubli, Paris, Plon, 1992.

Wieworka Annette, L'ère du témoin, Plon, 1998.

Wormser-Migot Olga, Le système concentrationnaire nazi 1933-1945, PUF, 1968.

 

Témoignages : Collectif

Collectif, Chroniques du désastre - Témoignages sur la Shoah dans les ghettos polonais traduit par Nathan Weinstock, Ed. Metropolis, 1999.

Du fonds de l'abîme, Journal du ghetto de Varsovie par Hiller Seldman, Plon, 1998

Entretiens avec le bourreau par Kazimierz Moczarki, Gallimard, 1979

Ghettos en révolte, Pologne, 1943, par Larissa Cain, Collection Mémoires, Editions Autrement, 2003

La Nuit, Wiesel elie, Minuit, 1958.

Le livre noir. Textes et témoignages réunis par Ilya Ehrenbourg et Vassili Grossman, Solin/Actes Sud, 1997.

Le Pianiste.  Wladyslaw Szpilman, Pocket Poche, 2003.

Les carnets d'Adam Czerniakow, éditions La Découverte, 1996.

Les naufragés et les rescapés. Levi Primo, Arcades Gallimard, 1995.

L'enfant et le génocide, Robert Laffont, 2007, Textes choisis et présentés par Catherine Coquio & Aurélia Kalisky.

L'espèce humaine. Antelme Robert, Gallimard. 1966.

L'univers concentrationnaire, Rousset David, Editions du Pavois, 1946. "Les jours de notre mort", éditions "10-18", 1974.

Les révoltés de la Shoah, témoignages et récits, témoignages choisis et présentés par Marek Halter, éd. Omnibus, sept. 2010.

Mémoires du Ghetto de Varsovie par Marek Edelman Liane Levi, 1993-2002

Mémoires de la Shoah, Photographies et témoignages, Le Chêne, 2005.

Personne ne voudra nous croire, Paris: Payot, 1991; Témoignages recueillis et présentés par Annette Kahn.

Des voix sous la cendre : Manuscrits des Sonderkommandos d'Auschwitz . Poche: 601 pages. Editeur : LGF (4 octobre 2006).

Dictionnaire de la Shoah :. Collectif  , Jean-Marc Dreyfus , Edouard Husson,  , Georges Bensoussan , Joël Kotek. Editeur : Larousse (15 avril 2009).

Dictionnaire de la barbarie nazie et de la Shoah : Daniel Bovy (Auteur), Maxime Steinberg (Préface) Edouard Husson (Préface). Editeur : Luc Pire (2007). Collection : Voix de la mémoire.

 

Sites à compulser rubrique "Sites Shoah"

  La littérature de la Shoah (romans, poèmes, pièces de théâtre) forme un ensemble  d'une richesse et d'un éclectisme remarquables, tant par le style que par le contenu. Les meilleures oeuvres constituent un témoignage unique et puissant de tout ce que les Juifs et les autres peuples endurèrent aux mains des nazis, ainsi que de leurs collaborateurs. On trouve des oeuvres écrites par des personnes qui vécurent les difficultés, l'avilissement et l'horreur de la Shoah, ainsi que des textes écrits après la Seconde Guerre mondiale, par des rescapés et des personnes extérieures au drame.

Les auteurs les plus talentueux cherchent à lever le voile noir qui recouvre cette époque à travers des oeuvres qui sondent  la complexité des faits dans leur nature et leur déroulement, ainsi que les drames vécus par les victimes. Le lecteur, le spectateur sont invités sans détours à méditer le double visage du génocide, humain et inhumain.

On trouve aussi des oeuvres secondaires et banales. Pire encore, certain auteurs ont cherché à exploiter ce qui leur est apparu comme un filon. Les plus médiocres banalisent l'histoire, les procès des criminels, les drames des victimes. Certains n'hésitent pas à imaginer des mélodrames vulgaires ou une vision romancée de l'histoire.

Le critique littéraire Lawrence langer note : «Ce n'est pas sans raison que certains commentateurs ont exprimé la crainte de voir une stylisation esthétique du vécu de la Shoah (...) violer l'incohérence interne (et externe) de l'événement en le plaçant dans un cadre trop plaisant ou trop formel.»Theodor Adorno fut l'un des premiers à s'exprimer en ce sens. «Après Auschwitz, écrire un poème constitue un acte de barbarie» (Felstinger, John [1986], PaulCelan's Todesfugen, Holocaust and Genocide Studies, 1[2], 249-264). Cette affirmation est souvent citée et déformée. Comme l'a noté le critique Sidra DeKoven Ezrahi, «on rappelle rarement qu'Adorno est sans cesse revenu sur "Auschwitz", affinant, reformulant, nuançant son premier propos dans des essais postérieurs, sondant, sans jamais les résoudre, les contradictions que la plupart de ses lecteurs tendent à ignorer totalement, à savoir "(qu') une abondance de souffrance réelle ne tolère pas qu'on l'oublie (...) (Cette souffrance [...] exige la survie de l'art tout en) [...] l'interdisant. Ce n'est désormais que dans l'art, quasiment, que la souffrance peut encore trouver la voix de la consolation, sans être immédiatement trahie"» (p.260).

Les auteurs les plus sérieux, qui ont écrit des poésies, des nouvelles, des romans ou des pièces sur la Shoah, semblent avoir partagé, consciemment ou pas, les interrogations d'Adorno. Ils ont tenté d'utiliser  le langage de façon innovante pour essayer de façonner quelque chose à partir de l'horreur et de la catastrophe qui constitue la Shoah. Inversement, ceux qui ont traité la Shoah comme un événement historique parmi d'autres (refusant par là de considérer son caractère unique), ou qui y ont vu une simple métaphore de leurs maux ou de ceux de leur société, se sont rendus coupables de cette transgression que condamne Adorno. Leurs écrits banalisent la Shoah, tentent de l'utiliser  pour créer de la «beauté» au sein même d'une réalité horrifiante et, au niveau ontologique sinon historique, presque indicible.

Comme nous l'avons déjà dit, cette littérature est extrêmement éclectique . Les auteurs ont puisé dans toutes  les conventions littéraires pour tenter de créer des oeuvres qui reflètent la «réalité» de la Shoah, utilisant les champs métaphoriques les plus divers : historiques, religieux, personnels, mythiques. Ils ont élaboré des structures symboliques complexes ; ils ont eu recours aux techniques journalistiques, qu'ils ont fusionnées avec des conventions littéraires ; ils ont employé des images et des scènes surréalistes ; ils se sont livrés à des juxtapositions inattendues ; ils ont puisé dans un imaginaire fantastique ou insolite; ils ont déformé le temps. Ce faisant, ils ont voulu disséquer les mobiles humains, la dimension métaphysique, les antécédents historiques, pour tenter de mieux comprendre la complexité des nombreuses  ramifications de la Shoah et sa signification pour l'humanité.

Ceux que l'on appelle «les réalistes concentrationnaires» (dont  l'auteur de nouvelles Tadeusz Borowski, un rescapé d'Auschwitz), refusent toute esthétique. Ils s'attachent à projeter la «réalité» absolue de l'horreur vécue en s'efforçant de «dire la vérité». D'où des réseaux d'images qui véhiculent le monde froid, brutal, nauséabond des ghettos et des camps de la mort, des portraits de personnes «réelles». Malgré tout, comme le note le critique Irving Howe, «la représentation la plus aiguë du détail concret, des circonstances spécifiques, la reconstruction la plus palpable de la réalité de la Shoah, échouent dans la mesure où aucune expérience humaine ne peut servir d'analogie».

L'action et le cadre de  ces oeuvres consacrées à la Shoah couvrent une grande diversité de situations et d'événements : la vie des Juifs dans l'Europe prénazie; l'ascension du nazisme; la montée de l'antisémitisme dans l'Allemagne  nazie et au-delà; l'incapacité des Juifs à mesurer le drame qui se préparait; la privation croissante des droits humains et civiques, ainsi que les humiliations constantes et insoutenables auxquelles ils étaient soumis; le sentiment désespéré de ne pas savoir comment agir ou vers qui se tourner, tandis que le régime de terreur imposé par les nazis s'intensifiait de jour en jour; la vie, la mort, dans les ghettos; les déportations; la vie, la mort, dans les camps de concentration et de travaux forcés; la faim et les maladies qui tenaillaient les victimes; le régime de terreur constant auquel les soumettaient les nazis et leurs collaborateurs; la sélection et l'extermination dans les camps de la mort; les «expérimentations médicales» atroces menées dans certains camps ; la lutte pour la survie dans les camps ; les soulèvements dans les ghettos et les camps de la mort; le martyr juif sous la Shoah; les efforts des résistants pour sauver les Juifs; le rôle des Justes; le rôle de certaines nations, de certains peuples, qui collaborèrent avec les nazis pour persécuter et exterminer les Juifs; la culpabilité de certains États (y compris le Royaume-Uni et les États-Unis ) ainsi que certains groupes ou individus (les Juifs d'Amérique, le pape Pie XII), qui ne firent pas tout ce qui était en leur pouvoir pour sauver les Juifs d'Europe; l'infâme conférence d'Évian; la question de la théodicée ; les marches forcées vers la mort; la libération des camps; la misère des camps pour personnes déplacées; les procès d'Allemands inculpés pour crimes contre l'humanité; le sort des rescapés (et leurs souffrances mentales, physiques, spirituelles); la chasse aux nazis dans les années d'après-guerre.

Quant au rôle d'une telle littérature, Milton Teichman est formel : «Ceux qui lisent cette littérature ne pourront plus considérer la Shoah comme une abstraction. La Shoah dépasse les faits historiques, les théories, les spéculations -aussi importants ces aspects puissent-ils être. Elle devient un événement écrasant, qui dérègle la vie des individus... on en partage le drame ; on éprouve de la colère, de l'indignation, de la compassion. Et l'on est souvent amené à considérer ses propres valeurs, à réfléchir  au sens que la Shoah peut donner à notre propre vie.»

Source : Samuel Totten.   Le livre noir de l'humanité. Encyclopédie mondiale des génocides. Editions Privat.

 

Bibliographie de la Shoah

 

Idéologie nazie :

François BEDARIDA : La Politique nazie d'extermination, Paris, Albin Michel, 1989.
 

Martin BROZAT : L' État hitlérien, Paris, Fayard, 1985.
 

N. FREI : L' État hitlérien et la société allemande, Paris, Seuil, 1994.
 

Marc HILLEL : Au Nom de la race, Paris , Fayard, 1975.
 

Ian KERSHAW : Qu'est-ce que le nazisme ?, Paris, Gallimard, 1992.
 

Victor KLEMPERER : LTI, La Langue du IIIe Reich, Paris, Presses Pocket, 1996.
 

Léon POLIAKOV : Le Mythe aryen, Bruxelles, Complexe, 1987.
 

Peter REICHEL : La Fascination du nazisme, Paris, Odile Jacob, 1993.

 

La persécution des Juifs d'Allemagne , 1933-1939 :

Berlin 1919-1933, Paris, Autrement, 1991.
 

Pierre AYCOBERRY : La Société allemande sous le IIIe Reich : 1933-1945, Paris, Seuil, 1998.
 

Simon EPSTEIN : Histoire du peuple juif au 20e siècle, Paris, Hachette, 1998.
 

Saul FRIEDLANDER : L'Antisémitisme nazi : histoire d'une psychose collective, Paris, Seuil, 1971.
 

Saul FRIEDLANDER : L'Allemagne nazie et les Juifs 1933-1939 (tome 1), Paris, Seuil, 1997.
 

Rita THALMANN : La Nuit de cristal, Paris, Laffont, 1972.
 

Enzo TRAVERSO : Les Juifs et l'Allemagne, Paris, la Découverte, 1992.

 

Ghettos et Judenrat :

Les Cahiers d'Abraham Cytrin, récit du ghetto de Lodz, Paris, A. Michel, 1995.
 

Adina BLADY-SZWAJGER : Je ne me souviens de rien d'autre, Paris, Calmann-Lévy, 1990.
 

Larissa CAIN : Une Enfance au ghetto de Varsovie, Paris, L'Harmattan, 1997.
 

David CIERAKOWIAK : Journal du ghetto de Lodz, Paris, Rocher, 1997.
 

Adam CZERNIAKOW : Carnets du ghetto de Varsovie, Paris, la Découverte, 1996.
 

Marek EDELMAN : Mémoires du ghetto de Varsovie, Paris, Le Scribe, 1983.
 

Lohame HAGHETAOT : CD Rom : Le Ghetto de Varsovie, 1997.
 

Marek HALTER : La Mémoire inquiète : il y a 50 ans, le ghetto de Varsovie, Paris, Laffont, 1993.
 

Abraham LEWIN : Journal du ghetto de Varsovie, Paris, Plon, 1990.
 

Alina MARGOLIS-EDELMAN : Je ne le répéterai pas, je ne veux pas le répéter, Paris, Autrement, 1997.
 

Tadeucz PANKIEWICZ : La Pharmacie du ghetto de Cracovie, Paris, Actes Sud, 1998.
 

Emmanuel RINGELBLUM : Chronique du ghetto de Varsovie, Paris, Laffont, 1959.
 

Hillel SEIDMANN : Du Fond de l'abîme, Paris, Plon, 1998.
 

Jonas TURKOW : C'était ainsi, 1939-1943, la vie dans le ghetto de Varsovie, Paris, Austral, 1995.

 

Résistance juive :

Pierre BODER : Des Juifs debout contre le nazisme, Bruxelles, EPO, 1994.
 

Michel BORWICZ : L'Insurrection du ghetto de Varsovie, Paris, Gallimard, 1966.
 

Asher COHEN : Persécution et sauvetage, Paris, Cerf, 1993.
 

David DIAMENT : La Résistance entre la gloire et la tragédie, Paris, l'Harmattan, 1993.
 

Anny LATOUR : La Résistance juive en France, Paris, Stock, 1970.
 

Lucien LAZARE : La Résistance juive en France, Paris, Stock, 1987.
 

Lucien LAZARE : L'Abbé Glasberg, Paris, Cerf, 1990.
 

Martine LEMALET : Au Secours des enfants du siècle : regards croisés sur l'OSE, Paris, Nil,1993.
 

Bernard MARK : Des Voix dans la nuit : la résistance juive à Auschwitz-Birkenau, Plon, 1982.
 

Adam RAYSKI : Le Choix des Juifs sous Vichy, Paris, la Découverte, 1992.
 

Vivette SAMUEL : Sauver les enfants, Paris, Liana Levi, 1995.
 

Sabine ZEITOUN : Du Légalisme à la résistance, Paris, l'Harmattan, 1990.

 

La Solution Finale 1940-1945 :

Histoire de la Shoah, CD Rom, CDJC-Softissimo, 1997.
 

Yéhuda BAUER : Juifs à vendre, Paris, Liana Levi, 1996.
 

Philippe BURRIN : Hitler et les Juifs, Paris, Seuil, 1989.
 

Christopher BROWNING : Des Hommes ordinaires, Paris, Les Belles Lettres, 1994.
 

Gerald FLEMING : Hitler et la Solution Finale, Paris, Julliard, 1988.
 

Martin GILBERT : Atlas de la Shoah, Paris, L'Aube, 1985.
 

Daniel GOLDHAGEN : Les Bourreaux volontaires de Hitler, Paris, Seuil, 1997.
 

Raul HILBERG : La Destruction des Juifs d'Europe, Paris, Fayard, 1988.
 

Raul HILBERG : Exécuteurs, victimes, témoins, Paris, Gallimard, 1994.
 

Léon POLIAKOV : Bréviaire de la haine, Bruxelles, Complexe, 1986.

 

Les Sépharades et la Shoah :

Moïse ABINUN : Les Lumières de Sarajevo, Paris, Jean-Claude Lattès, 1988.
 

Esther BENBASSA & Aron RODRIGUE : Juifs des Balkans, Paris, La Découverte, 1993.
 

David BENBASSAT (Benby) : Je reviens de Bergen-Belsen, Istanbul, Gözlem, 1992.
 

Henri MECHOULAN : Les Juifs d'Espagne, histoire d'une Diaspora, 1492-1992, Paris, Liana Levi, 1992.
 

Michaël MOLHO: In Memoriam, Hommage aux victimes juives des nazis en Grèce, Salonique, Communauté israélite, 1988.
 

Edgar MORIN: Vidal et les Siens, Paris, Seuil, 1989.
 

Cecil ROTH : Histoire des Marranes, Paris, Liana Levi, 1992.
 

Haïm Vidal SEPHIHA : Le Judéo-espagnol, Paris, Entente, 1977.
 

Haïm Vidal SEPHIHA : L'agonie des Judéo-espagnols, Paris, Entente, 1986.
 

Haïm Vidal SEPHIHA : Du Miel au Fiel. Contes judéo-espagnols, Paris, Bibliophane, 1992.
 

Gilles VEINSTEIN : Salonique, la "ville des Juifs" et le réveil des Balkans, Paris, Autrement, 1992.

 

Témoignages et implications psychologiques :

Collectif : Chroniques du Désastre, Genève, Metropolis, 2000.
 

Collectif : Témoigner, paroles de la Shoah, Paris, Flammarion, 2000.
 

CD Rom : Return to life, Yad Vashem, 1997.
 

Bruno BETTELHEIM : Survivre, Paris, 1979.
 

Charlotte DELBO : Mesure de nos jours, Paris, Minuit, 1971.
 

Raphaël DELPARD : Les Enfants cachés, Paris, J.-C. Lattès, 1993.
 

Ruth KLUGER : Refus de témoigner, Paris, Viviane Hamy, 1997.
 

Primo LEVI : Les Naufragés et les rescapés, Paris, Gallimard, 1989.
 

Liana MILLU : La Fumée de Birkenau, Paris, Cerf, 1993.
 

Saul OREN-HORNFELD : Comme un Feu brûlant, Paris, L'Harmattan, 1999.
 

Mickaël POLLAK : L'Expérience concentrationnaire, essai sur le maintien de l'identité sociale, Paris, Métailié, 1990.
 

Jacques STROUMSA : Tu choisiras la Vie, violoniste à Auschwitz, Paris, Cerf, 1997.
 

Viviane TEITELBAUM-HIRSCH : Enfants cachés : les larmes sous le masque, Bruxelles, Labor, 1994.
 

Annette WIEVIORKA : L'Ere du témoin, Paris, Plon, 1998.
 

Olga WORMSER-MIGOT : Le Retour des déportés, Bruxelles, Complexe, 1985.

 

L'Eglise et la Shoah :

Renée BEDARIDA : Les Catholiques dans la guerre : 1939-1945, Paris, Hachette, 1998.
 

Pierre BLET : Pie XII et la Seconde Guerre mondiale d'après les archives du Vatican, Paris, Perrin, 1997.
 

Michèle COINTET : L'Eglise sous Vichy, Paris, Perrin, 1999.
 

Raphaël DRAÏ : Lettre au Pape sur le pardon au peuple juif, Paris, l'Archipel, 1998.
 

Raphaël DRAÏ : Lettre ouverte au Cardinal Lustiger, Paris, Alinéa, 1989.
 

Henri FABRE : L'Eglise catholique face au fascisme et au nazisme, Bruxelles, EPO, 1994.
 

Saul FRIEDLÄNDER : Pie XII et le IIIe Reich, Paris, Seuil, 1964.
 

Georges PESSELEQ & al. : L'Encyclique cachée de Pie XII, Paris, la Découverte, 1995.
 

Pierre PIERRARD : Juifs et Catholiques français, Paris, Fayard, 1970.
 

Alexandre SAFRAN : Juifs et Chrétiens : la Shoah en héritage, Genève, Labor et Fides, 1996.
 

Georges WELLERS & al. : La France et la question juive, 2e partie : les Eglises, Paris, Klarsfeld/CDJC,1981.

 

Les Justes parmi les Nations :

Raphaël DELPARD : Les Justes de l'ombre, Paris, J.-C. Lattès, 1995.
 

José-Alain FRALON : Le Juste de Bordeaux, Paris, Mollat, 1998.
 

Marek HALTER : La Force du bien, Paris, Laffont, 1995.
 

Stefan KELLER : Délit d'humanité, Lausanne, En Bas, 1994.
 

Lucien LAZARE : Le Livre des Justes, Paris, J.-C. Lattès, 1993.
 

Claudine & Daniel PIERREJEAN : Les Secrets de l'affaire Raoul Wallenberg, Paris, L'Harmattan, 1998.
 

Renée POZNANSKI : Etre Juif en France pendant la Seconde Guerre mondiale, Paris, Hachette, 1994.
 

Sebastian STEIGER : Les Enfants du Château de la Hille, Bâle, Brunnen, 2000.
 

Yukiko SUGIHARA : Visa pour 6000 vies, Paris, P. Picquier, 1995.
 

David S. WYMAN : L'Abandon des Juifs, Paris, Flammarion, 1987.

 

Implications philosophiques de la Shoah :

Giorgio AGAMBEN : Ce qui reste d'Auschwitz, Paris, Rivages, 1999.
 

Georges BENSOUSSAN : Auschwitz en Héritage ?, Paris, 1001 Nuits, 1999.
 

Emil FACKENHEIM : Penser après Auschwitz, Paris, Cerf, 1986.
 

Hans JONAS : Le Concept de Dieu après Auschwitz, Paris, Rivages, 1994.
 

Primo LEVI : Le Devoir de mémoire, Paris, 1001 Nuits, 1995.
 

André NEHER : L'Exil de la Parole, du silence biblique au silence d'Auschwitz, Paris, Seuil, 1970.
 

Enzo TRAVERSO : L'Histoire déchirée, essai sur Auschwitz et les intellectuels, Paris, Cerf, 1997.
 

Shmuel TRIGANO : Penser Auschwitz, Paris, Pardes-Cerf, 1989.

 

Problématiques de l'enseignement de la Shoah :

Six millions : enseigner l'indicible, Paris, Alliance Israélite Universelle, 1986.
 

Une Enquête pédagogique, Bruxelles, Bulletin de la Fondation Auschwitz, N°58, Janvier-Mars 1998.
 

L'Enseignement de la Shoah, CDJC, 1982.
 

Journée d'étude et de réflexion, Paris, Education Nationale, Amicale d'Auschwitz, 1997.
 

CDRP Bourgogne Sur la Shoah, Dijon, 1999.
 

Dominique BORNE : Faire connaître la Shoah à l'école, Cahiers de la Shoah, Paris, Liana Levi, 1994.
 

Jean-François FORGES : Eduquer contre Auschwitz, Paris, ESF, 1997.
 

Georges KANTIN & al. : Les Echos de la mémoire, tabous et enseignement de la Seconde Guerre mondiale, Paris, Le Monde, 1991.
 

Patrick PETIT-OHAYON : Enseigner la Shoah, Paris, FSJU, 1997.
 

Jean SIEGLER : Le Défi pédagogique de l'enseignement de l'Holocauste, Paris, Seuil, 1975.

 

Le négationnisme :

Collectif : Négationnisme, les chiffonniers de l'Histoire, Lyon, Golias, 1997.
 

Florent BRAYARD : Comment l'idée vint à M. Rassinier, Paris, Fayard, 1998.
 

Nadine FRESCO : Fabrication d'un antisémite, Paris, Seuil, 1999.
 

Valérie IGOUNET : Histoire du négationnisme en France, Paris, Seuil, 2000.
 

Ephraïm KAYE : Les Profanateurs de la mémoire, Jérusalem, Yad Vashem, 1998.
 

Deborah LIPSTADT : Denying the Holocaust, Londres, Penguin, 1993.
 

Pierre VIDAL-NAQUET : Les Assassins de la mémoire, Paris, la Découverte, 1987.
 

Georges WELLERS : La Solution Finale et la mythomanie néo-nazie, Paris, Klarsfeld, 1979.

Source : Bibliographie établie par la CICAD : Coordination Intercommunautaire contre l'Antisémitisme et la Diffamation

Haut de page

Retour à la page d'accueil